DÉSAMIANTAGE

 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

- L'AMIANTE -

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 

Minéral naturel fibreux, l'amiante a été intégré dans la composition de nombreux matériaux de construction pour ses propriétés en matière d'isolation thermique et acoustique, de résistance mécanique et de protection contre l’incendie.

 

En raison du caractère cancérigène de ses fibres, ses usages ont été totalement interdits en 1997. Toutefois, il est toujours présent dans de très nombreux bâtiments construits avant cette date.

 

Les matériaux et produits contenant de l'amiante peuvent libérer des fibres d'amiante en cas d'usure anormale ou lors d'interventions dégradant le matériau (perçage, ponçage, découpe, friction...).

 

Ces situations peuvent alors conduire à des expositions importantes si des mesures de précautions renforcées ne sont pas prises.

 

 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

- LES EFFETS SUR LA SANTÉ -

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Les fibres d'amiante sont constituées de filaments très fins et fragiles, invisibles dans les poussières. Lorsqu'elles sont inhalées, elles se déposent dans les poumons et sont très difficiles à éliminer par l’organisme.

 

Des expositions courtes et répétées peuvent provoquer de graves maladies respiratoires : plaques pleurales, cancer du poumon ou de la plèvre (mésothéliome).

 

Ces maladies se déclarent généralement 20 à 40 ans après le début de l'exposition.

 

L’amiante est responsable chaque année de près de 5 000 maladies reconnues comme étant liées au travail. Il s’agit de la deuxième cause de maladies professionnelles et de la première source en terme de coût.

 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

- UTILISATION ET LOCALISATION -

DANS LES LOGEMENTS

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

L'amiante a été utilisé en association avec d’autres matériaux (ciment, carton, plâtre, colle, peinture, résine...), pour la fabrication de nombreux produits de construction.

 

Il existe sous des formes très diverses :

EN FIBRES EN VRAC

  • Bourre d’amiante pour le calorifugeage de fours, chaudières, tuyaux, gaines électriques, chauffe-­eau, frigos, navires, autos ou matériel ferroviaire, équipements industriels divers.
  • Flocage d’amiante sur structures métalliques, murs ou plafonds (protection incendie).
  • Produits en poudre : mélangés aux enduits, mortiers, plâtres, colles... chargés à l’amiante.

 

EN FEUILLE OU EN PLAQUE

  • Papier et carton d’amiante pour isoler de la chaleur des cheminées, fours, appareils de chauffage, instruments de laboratoire, appareils électroménagers (cuisinières, fers à repasser, grille-pain) ; pour faire des joints, protéger des surfaces lors de soudures et brasages (plomberie) ou des plans de travail (verrerie).
  • Plaques de faux-plafonds ou de parements ignifuges, de portes et clapets coupe-feu.

 

TRESSÉ OU TISSÉ

  • Corde ou tresse d’amiante : portes de fours, de poëles ou de chaudières ; applications de laboratoires et calorifugeage industriel.
  • Vêtements de protection contre la chaleur : gants, tabliers, coiffes, bottes, combinaisons (sidérurgie, pompiers).
  • Joints et bourrelets (canalisations de chauffage, échappements de moteurs...).
  • Couvertures anti-feu (incendie ou soudage en chaudronnerie), rideaux coupe-feu.
  •  Filtres à air, à gaz, à liquides (vin, huile).
  •  Rubans d’isolement électrique (gaines).
  •  Presse-étoupe (vannes, chauffage, vapeur).

 

INCORPORÉ AU CIMENT

(fibrociment)

  • Plaques ondulées, tuiles, lauzes, ardoises et autres panneaux de toiture.
  • Appuis de fenêtres, plaques de façades.
  • Cloisons intérieures et de faux-plafonds.
  • Conduits de cheminées, gaines de ventilation, descentes pluviales.
  • Tuyaux et canalisations d’eau.
  • Clapets coupe-feu et panneaux ignifuges.
  • Bacs de culture et éléments de jardins.

 

INCORPORÉ DANS DES LIANTS DIVERS

(résines, bitume...)

  • Garnitures de freins et embrayages (autos, trains, treuils, ponts roulants, ascenseurs, d’escaliers mécaniques, moteurs divers).
  • Revêtements routiers (bitume chargé à l’amiante).
  • Dalles de sol (Dalami), tuiles, bardeaux décoratifs (vinyl­amiante).
  • Feuilles d’étanchéité de toiture au bitume, en rouleaux ou en éléments.
  • Sous-face de moquettes, revêtements de sols.
  • Joints divers (plomberie, chauffage, moteurs), où l’amiante est incorporé dans du caoutchouc, des métaux, des matières plastiques, ...
  • Colles et mastics chargés à l’amiante.
  • Peintures chargées à l’amiante.
  • Isolants électriques à base de résines.
  • Eléments poreux de remplissage de bouteilles de gaz industriels (acétylène).

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

- LA RÉGLEMENTATION -

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Un décret prévoit, depuis 1997, l'interdiction de l'amiante (quelle que soit la variété de fibres considérée) et des produits en contenant (décret 96-1133 du 24 décembre 1996 modifié).

 

 

 

- PROTECTION DE LA POPULATION -

 

Afin de protéger la population contre les risques liés à une exposition à l'amiante, la réglementation organise la recherche et la surveillance de l'état de conservation de l'amiante dans les immeubles bâtis. Elle prescrit la tenue d'un dossier technique, permettant un accès aux informations ainsi obtenues; et prévoit, le cas où il doit être procédé, au retrait ou au confinement (encapsulage) de l'amiante présent dans ces immeubles.

 

 

- PROTECTION DES TRAVAILLEURS -

 

Afin de protéger les travailleurs contre les risques liés à l'inhalation de poussières d'amiante, dans le cadre de leur activité professionnelle, outre l'application des dispositions du Code du travail relatives à la prévention du risque d’exposition à des agents chimiques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR), des dispositions particulières du Code du travail sont mises en place concernant :

 

  • les travaux de retrait et d’encapsulage de l'amiante, dits de « Sous-section 3 »,
  • les interventions sur des matériaux ou appareils susceptibles de libérer des fibres d'amiante, dites de « Sous-section 4 ».


Les entreprises chargées des travaux de retrait et de confinement doivent obtenir une certification auprès des organismes certificateurs accrédités (arrêté du 14 décembre 2012).

Pour toute opération exposant à l’amiante, les mesures de protection collective et le choix des équipements de protection individuelle sont précisés par arrêtés (des 8 avril et 7 mars 2013). Le mesurage de l’empoussièrement et le contrôle du respect de la valeur limite doivent être réalisés par des organismes accrédités (arrêté du 14 août 2012).

 

Les travailleurs susceptibles d’être exposés à l’amiante doivent au préalable recevoir une formation spécifique amiante adaptée à la nature de l’opération et à leur fonction (arrêté du 23 février 2012). Ils sont soumis à une surveillance médicale renforcée et peuvent demander à bénéficier d’une surveillance post-professionnelle après avoir cessé leur activité.
 

Il est interdit d’employer à ces opérations des jeunes travailleurs de moins de 18 ans, des travailleurs intérimaires ou sous contrat à durée déterminée (articles 4153-28 et D. 4154-1 du Code du travail). Cependant, des dérogations sont possibles sous conditions.

 

 

- PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT -

 

La protection de l'environnement contre les risques liés à l'amiante, fait l'objet de textes réglementaires concernant notamment les installations classées et le traitement des déchets contenant de l'amiante. Ces textes sont rassemblés sur le site du ministère chargé de l’Écologie.

 

EGD

  • SALARIÉS           160

  • C.A. 2017                  15 205 500 €

  • DÉCHETS TRAITÉS     10000 T

  • CHANTIERS/AN 180

 

NOUS CONTACTER

EGD

ZA BEAUREGARD

8 Rue Raoul Mortier

86190 VOUILLE

 

05 49 54 20 16

 

contact@egd-desamiantage.com

 

ou utilisez notre formulaire de contact

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© EGD DÉSAMIANTAGE

Appel

Email

Plan d'accès